Lettre aux Amis des Frères Carmes Déchaux

    News & Newsletters.
Nous contacter par mail
    Newsletter 6 - Juin 2007

SOMMAIRE

Editorial

Chers amis,

Si vous appréciez cette lettre d'information que nous avons lancée, n'hésitez pas à la faire connaître en la diffusant par courriel à vos correspondants qui pourraient être intéressés. Chacun peut aisément s'inscrire en ligne pour la recevoir. Bonne lecture !

 

Nouveaux sites Internet

 

 

 

 

 

Les frères se mettent à la page… d’Internet ! Deux nouveaux sites sont en voie de parution. Nous vous invitons d’ores et déjà à noter leurs adresses :
• Le site des Éditions du Carmel qui a fait peau neuve : www.editionsducarmel.fr
• Le site du couvent des carmes de Montpellier, venant juste d'être lancé : www.carmesmontpellier.org

Pour connaître toutes nos adresses de sites, n’hésitez pas à consulter la page suivante :
http://www.lettrecarmesmidi.org/ LettreCarmes/Liens.html

Revenir au sommaire

Le pèlerinage du Carmel à Lourdes tout proche !

Comme chaque année, la famille du Carmel et les amis sont invités à se retrouver pour le pèlerinage à Lourdes du 15 au 17 juillet sur le thème : "Laissez vous réconcilier avec Dieu"(2 Co 5, 20).

Cette invitation, pressante et pleine de sollicitude de saint Paul aux chrétiens de Corinthe, résonne cette année à notre adresse dans les Sanctuaires de Lourdes.

Durant les 8e et 9e apparitions, Marie engage Bernadette à la pénitence ; elle lui fait découvrir la source, mais l'eau est d'abord boueuse.

>Les paroles de l'Immaculée font écho à la prédication de Jean-Baptiste, reprise par Jésus : "Convertissez-vous, car le Royaume des Cieux est tout proche" (Mt 3, 2 ; 4, 17).

Retrouvez nous à Lourdes pour célébrer ensemble la fête de Notre-Dame du Mont-Carmel. En nous rejoignant en pèlerinage ou en vous unissant à nous par la prière, avec nous, " laissez-vous réconcilier avec Dieu ".

Pour tout renseignement, téléchargez le fichier LOURDES2007.PDF

Revenir au sommaire

Jubilé du Père Marie Amans de la Trinité (couvent de Montpellier)

Le Père Marie Amans est notre doyen de la Province ! Nous venons de fêter ses 70 ans de sacerdoce (29/06/1937) et 60 ans de profession religieuse (25/09/1947).

Il a tant œuvré à Montpellier qu’il est connu de nombreux amis et fidèles de notre couvent. C’est lui qui en 1956 a organisé le transfert de notre ancien couvent de Montpellier, actuellement couvent de dominicains, vers le couvent actuel de la rue Moquin Tandon, dont il fut le premier Prieur.

Voici un petit extrait de l’homélie prononcée pour son jubilé : Celui qui prie doit rester éternellement jeune. Cher Père Marie Amans, tel est le message que vous faites passer, soixante ans après votre profession au Broussey et soixante dix ans après cette matinée mémorable où, en compagnie de vingt sept confrères, vous receviez l’onction sacerdotale dans cette chère cathédrale de Rodez que vous aimez tant.

Votre profession religieuse d’abord : c’était le 25 septembre1937. Vous étiez au noviciat d’Agen et vous avez vécu, novice, le célèbre transfert du noviciat au couvent du Broussey. Comme notre Mère Sainte Thérèse en tournée de fondation, vous étiez calé au fond d’un camion bâché, parmi le pauvre mobilier et sous la ruminante protection de la vache du noviciat. C’est le Père Théodore qui a reçu vos premiers vœux, quinze jours après l’inauguration des lieux restaurés.

Arrêtons nous plutôt à quelques faits qui vont nous conduire jusqu’à la grâce du sacerdoce. Entre 1924 et 1928, c'est-à-dire de 11 ans à 15 ans, vous lisez assidûment l’Histoire d’une âme. C’est l’époque où la Petite Sainte est canonisée par Pie XI en 1925.

De 1928 à 1934, vous poursuivez votre formation chez les Père du Sacré Cœur de Picpus où des oncles, missionnaires de la lointaine Océanie, vous ont déjà précédé. Hélas, vous commencez à perdre la vue. Le mal est inexorable. Adieu les missions ! Votre vocation religieuse est compromise.

En 1933, vous écrivez à la Prieure du Carmel de Lisieux, Mère Agnès, la sœur de Sainte Thérèse, et votre correspondance avec elle durera jusqu’à sa mort en 1951. Grâce à l’intercession de la Petite Thérèse, le processus de cécité s’interrompt et se stabilise. Vous quittez le noviciat du Sacré Cœur pour intégrer les glorieuses phalanges du clergé aveyronnais.

Après trois années au grand séminaire de Rodez, vous êtes ordonné prêtre le 29 juin 1937 et inaugurez 10 années particulièrement fécondes dans les paroisses de Cassagnes, Béganhès, Millau, puis à Bez de Naussac où vous êtes curé de 1941 à 1946.

Dieu a veillé sur vous et attendu le moment opportun pour vous rendre les perspectives si belles de la vie consacrée

Fr. Louis Marie de Jésus

Nous en profitons pour mentionner que nous avons également fêté les 25 ans de profession religieuse de notre frère François de Ste Marie, du couvent de Montpellier.

Revenir au sommaire

Rencontre des frères de la Province au Broussey


Les frères des 7 couvents de la Province viennent de se retrouver au Broussey, pour une rencontre fraternelle préparant notre prochain chapitre provincial, à Pâque 2008.

Nous étions une quarantaine, échangeant avec joie les dernières nouvelles, ce qui nous a permis de prendre la température de ce qui se vit dans chaque couvent, y compris les plus éloignés, à l’étranger.

Ce fut un beau moment de partage fraternel, et nous sommes reconnaissant envers tous ceux qui nous ont porté dans leur prière.

Revenir au sommaire

Naissance du groupe de jeunes " Elyaqim "

Les groupes de jeunes se ressourçant dans la spiritualité du Carmel se multiplient autour de nos couvents, donnant naissance à un réseau de jeunesse carmélitaine.

Nous vous partageons les nouvelles du dernier né.

Le groupe " Elyaqim " a trouvé son nom au monastère du Broussey à l’occasion du 1er Week-end du groupe. Il a ses principales racines dans le Poitou.

Tout a commencé au cours du camp du " nouvel an 2007 " près de Taizé où trois jeunes Poitevines, Alice, Alix et Mailys, étaient présentes.

Le Frère Jean-Marie-Joseph, plus souvent appelé " fr. J.M.J ", fraîchement débarqué de son couvent girondin, dit " Le Broussey " a fait à cette occasion la connaissance de ces jeunes des groupes de Montpellier et Toulouse (Laetare, Nathanaël) à l’occasion de ce camp d’hiver.

Puis tout a été très vite, après un premier mail et un premier rendez-vous début février, le groupe se réunit maintenant chaque mois.

Le WE du 30/03 au 01/04 a été un moment important pour nous retrouver tous ensemble près de la communauté du Broussey et où le groupe a choisi ce nom d’Elyaqim qui peut se traduire par " Mon Dieu met debout ".

Le contenu de nos rencontres s’articule, comme les autres groupes, autour des trois pôles : repas convivial, enseignement et temps de prières.

Nous confions à la prière des lecteurs de la lettre aux amis ce nouveau groupe. Que le Seigneur guide son avenir et sa croissance. Frère J-M-J.

Revenir au sommaire

Le Père Lazare de la Croix : 1907 ­ 2007

Un carme missionnaire au couvent de Montpellier

Le couvent des Carmes de Montpellier s’honore d’avoir compté parmi ses membres l’une des plus belles figures du Carmel français du XIX° siècle.

Le Père Lazare de la Croix (Jean Baptiste BAYLE) voit le jour à Condat, dans le Lot et Garonne en 1828. Après avoir fait profession chez les carmes déchaux d’Aquitaine en 1858, il est envoyé en 1867 dans l’une des plus importantes missions de l’Ordre : le vicariat apostolique de Mangalore, aux Indes.

Jusqu’en 1873, il assiste l’un de ses frères nommé évêque de Mangalore, Mgr. Marie Ephrem GARRELON, en qualité de Vicaire Général. Cette charge lui vaut d’accueillir en 1870 quelques carmélites de Pau et Bayonne venues fonder un monastère à Mangalore.

Parmi les fondatrices se trouve la future bienheureuse Marie de Jésus Crucifié (1846-1878) dont il devient le directeur spirituel.

Rentré en France en 1873, le Père Lazare ne quittera plus le couvent de Montpellier. Jusqu’à sa mort, il servira ses frères comme prieur (1876-1882) ou comme conseiller. Son rayonnement spirituel est très grand. L’évêque de Montpellier, Mgr. de Cabrières, devient son pénitent.

En 1901, lors de l’expulsion des Carmes, le Père Lazare reste comme gardien de son couvent saisi par l’Etat, et c’est dans cette quasi clandestinité ­ qui ne trompe personne ­ qu’il meurt en 1907, aimé et respecté de tous.

Mgr. de Cabrières écrivit à son sujet : " Il avait beau faire, changer de costume, de nom et de résidence, il était toujours pour tous et aux yeux de tous, le Père Lazare, le plus populaire et le plus vénéré de ces anciens carmes, à qui on avait tout enlevé, excepté leur droit imprescriptible à la reconnaissance "

Fr. Louis Marie de Jésus

Revenir au sommaire

La Lettre aux Amis

Pour recevoir la Lettre aux Amis par courrier, il suffit de vous inscrire. Les lettres sont aussi disponibles en ligne sur un site Internet. N'hésitez pas à consulter les anciens numéros déjà parus. Si vous souhaitez nous aider, vous avez tous les renseignements sur ce lien, pour les bienfaiteurs de France. Pour la Suisse ou le Québec il vous suffit de contacter le couvent de Fribourg ou de Trois Rivières.Fribourg ou de Trois Rivières.

Revenir au sommaire

 

La Lettre aux Amis

Elle est disponible en ligne sur un site Internet. N'hésitez pas à consulter les anciens numéros déjà parus. Le prochain numéro paraîtra en octobre. Si vous souhaitez nous aider, vous avez tous les renseignements sur ce lien, pour les bienfaiteurs de France. Pour la Suisse ou le Québec il vous suffit de contacter le couvent de Fribourg ou de Trois Rivières en utilisant le lien suivant : Nous contacter.

Revenir au sommaire

Quelques sites à visiter :

Le site du Carmel en France a fait "peau neuve" et s'enrichit régulièrement. N'hésitez pas à le consulter. Vous y trouverez une rubrique sur les Carmes du Sud de la France.

Le site du Carmel au Québec, déjà bien connu de beaucoup d'entre vous.

La lettre aux Amis des frères Carmes de la Province d'Avignon Aquitaine.

Les Editions du Carmel, publiant des livres et revues de spiritualité carmélitaine. Un catalogue de l’ensemble des livres édités peut être demandé aux Editions (33 avenue Jean Rieux 31500 Toulouse. Tél. 05 62 47 16 86. Fax. 05 62 47 16 68) ou consulté sur le site www.editionsducarmel.org

Parlez vous polonais ? Si oui, n’hésitez pas à découvrir le site de nos frères carmes de la Province de Cracovie, site qui a reçu le premier prix de tous les sites chrétiens de Pologne !

Le site sur Elisabeth de la Trinité, en cette année du centenaire

Contact :
Lettre aux Amis
10 bis rue Moquin Tandon
34090 MONTPELLIER
FRANCE
Pour nous contacter par mail, cliquez ici.

Cette lettre est diffusée gratuitement par courrier électronique. Si vous trouvez cette lettre intéressante, faites en profiter vos amis en la leur transférant. Ils peuvent s'y abonner en ligne. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre, il vous suffit de renvoyer un mail, en indiquant "désinscription" dans l'objet.

Revenir au sommaire
Comment nous aider !
  • En nous communiquant les coordonnées de personnes susceptibles de nous soutenir.
     
  • En adressant vos dons à Lettre aux Amis, 10 bis rue Moquin-Tandon, 34090 Montpellier.
     
  • Pour un don avec reçu fiscal, libellez votre chèque préférentiellement à l’ordre de FNPSSCF (Fondation Nationale pour la Protection Sanitaire et Sociale du Clergé de France) ou bien à l’ordre de la Fondation des Monastères.
     
  • Pour un don sans reçu fiscal, libellez votre chèque à l’ordre de Province d’Avignon-Aquitaine de l’Ordre des Carmes Déchaux.
     
  • Nouvelles dispositions fiscales: 66 % de votre don avec reçu fiscal est déductible de votre impôt à hauteur de 20 % de votre revenu imposable

Lettre aux Amis de la Province d’Avignon-Aquitaine
10 bis rue Moquin Tandon, 34090 Montpellier
Tél: 04 99 23 24 96 Fax: 04 67 52 98 79