Lettre aux Amis des Frères Carmes Déchaux

    Lourdes 15-17 juillet 2007.
Veillée Pénitentielle Lourdes 2007 Veillée pénitentielle.
Veillée pénitentielle du 15 juillet 2007 sur l'Evangile de Bartimée.

Méditations du fr. Stéphane Marie Lourdes 2007 Méditations du fr. Stéphane-Marie.
Méditations pour les offices célébrés lors du pèlerinage à Lourdes

Conférence fr. Thierry Joseph Lourdes 2007 Conférence du fr. Thierry Joseph.
Conférence du fr. Thierry Joseph, le 17 juillet 2007, sur la Miséricorde chez Elisabeth de la Trinité.

Homélie fr. Jean Marie Joseph Lourdes 2007 Homélie du fr. Jean Marie Joseph (15/07/2007).
Homélie du fr. Jean Marie Joseph au Carmel de Lourdes, le 15 juillet 2007, sur l'évangile du Bon Samaritain, pour le 15° dimanche du Temps Ordinaire, année C.

Homélie fr. José Lourdes 2007 Homélie du fr. José (16/07/2007).
Homélie du fr. José, le 16 juillet 2007, pour la fête de Notre Dame du Mont Carmel.

Homélie fr. Marie-Laurent Lourdes 2007 Homélie du fr. Marie-Laurent (17/07/2007).
Homélie du fr. Marie-Laurent, sur Exode 2, le 17 juillet 2007.

Photos Lourdes 2007 Photos du pèlerinage.
Quelques photos du pèlerinage à Lourdes du 15 au 17 juillet 2007.
    Homélie du fr. Marie-Laurent (17/07/2007).

fr Marie-Laurent Je ne sais pas si vous avez remarqué la différence d'atmosphère entre le début et la fin de la première lecture (Moïse sauvé des eaux / Moïse tuant l'Egyptien). On peut noter un parrallèle :
    - voir ou ne pas voir
    - climat lumineux ou climat sombre et même un peu angoissant
Un climat nous invitant à nous interroger : sommes-nous ou non dans la lumière ?

Pour la structure du récit, on remarque un parallèle :

- un acte caché
        la naissance dissimulée de Moïse
        le meurtre caché de l'Egyptien
- un acte qui est manifesté
        "C'est un petit hébreu" s'exclame la fille de Pharaon
        "Penses-tu me tuer comme tu as tué l'Égyptien ?" s'exclame l'hébreu
- un acte menant à des conséquences différentes
        l'enfant Moïse peut rester en vie
        la fuite de Moïse devant la mort possible

Si la naissance cachée de Moïse est un acte dans la lumière conduisant à la vie, le meurtre de l'Egyptien est un acte dans la ténèbre conduisant à la mort. L'opposition nous interroge : comment éclairer nos actes pour qu'ils soient dans la lumière ? L'évangile nous rappelle que la lumière nous est proposée, comme à Bethsaïde et Chorazein. Mais comme ces villes n'ont pas accepté en actes cette lumière, en faisant pénitence, en se convertissant, nous pouvant la refuser nous aussi. Il y a un lien entre les actes posés et le fait d'accueillir la lumière. Cela suppose que la lumière nous précède. Mais comment accueillir cette lumière qui nous précède ? En faisant oraison, même si nous ressentons notre péché. L'oraison est comme un miroir pour nos actes. Cela peut être douloureux de s'exposer à cette lumière de Dieu. Car elle manifeste la vérité. Mais l'oraison nous conduit à la détente intérieure si nous nous exposons doucement à la lumière divine.

"Celui qui fait la vérité vient à la lumière, afin que soit manifesté que ses oeuvres sont faites en Dieu" (Jn 3,21)>

Lourdes